salomon foundation residency award

Collectionneurs d’art contemporain, Claudine et Jean-Marc ont décidé de renforcer leur engagement et leur soutien envers la création d’aujourd’hui en créant le :

 

SALOMON FOUNDATION RESIDENCY AWARD

 

Ce prix récompense chaque année un(e) artiste issue d’un des pays et états membres de la francophonie, travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels.

 

L’artiste lauréat bénéficie d’une résidence de six mois dans le cadre de l’International Studio & Curatorial Program à Brooklyn, NY.

 

Le prix est décerné par un jury international de cinq membres.

 

Le prix est remis en mai lors d’une soirée évènement à New York en présence des membres du jury et des artistes nominés.

Award page image

Composition du jury

Jury photo
Mme Ann Hindry,

Historienne de l'art et critique d'art, conservateur de la Collection d'Art moderne de Renault.

Après des études de lettres en France et d’histoire de l’art aux USA, puis deux années d’apprentissage en galerie à Paris, elle commence une carrière de critique et historienne entre New York et Paris. En 1988, elle prend la direction de la revue Artstudio, enseigne de 1994 à 1998 l’art contemporain à l’ENSCI, et prend en 1996 la charge de la collection Renault.

Lire plus 
Jury photo
Mme Elisabeth Couturier,

Diplômée de sciences politiques, de sociologie et d'arts plastiques.

Elle est journaliste, critique d’art, auteur et commissaire d’expositions. Elle collabore régulièrement à différentes revues spécialisées ou grand public, entre autres, Paris Match, Art Press, L’OEil et Historia pour L’art de l’histoire. Elle a été productrice TV et responsable des documentaires sur France Télévision, et a produit une émission hebdomadaire sur France culture, les mardis de l’expo. Elle dirige la collection Mode d’emploi aux éditions Flammarion dont elle a signé plusieurs titres notamment L’art contemporain, mode d’emploi, Design, mode d’emploi et La Photographie contemporaine, mode d’emploi. Elle est l’auteur d’une série de 26 min sur l’art ancien pour Arte intitulé « Les petits secrets des grands tableaux ».

Lire plus 
Jury photo
M. Laurent Busine,

Diplômé d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université Libre de Bruxelles.

Il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques et littéraires. Il fut maître de conférences en muséologie à l’Université Libre de Bruxelles et membre de plusieurs comités culturels. Il a été président de la Commission consultative des arts plastiques de la Communauté française de Belgique. De 1982 à 2002, il a été le directeur des expositions du Palais des Beaux-Arts de Charleroi. De 2002 à 2016, il a été le directeur du MAC’S, Musée des arts contemporains de la Communauté française au Grand-Hornu (Hainaut, Belgique).

Lire plus 
Jury photo
M. Enrico Lunghi,

Diplômé de l’Institut d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Strasbourg.

De 1991 à 1995, Enrico Lunghi fut collaborateur scientifique au Musée national d’histoire et d’art. De 1996 à 2008, il dirigea le Casino Forum d’art contemporain. En collaboration avec Jo Kox il y organisa en 2008 Manifesta 2. De 2009 à 2016, il a été le directeur du Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) et travaille actuellement au SCRIPT à Luxembourg.

Lire plus 
Jury photo
M. Jean-Marc Salomon,

Diplômé de l’école d’architecture de Grenoble.

De 1989 à 2000 Jean-Marc Salomon exerce en tant qu’architecte libéral. En 2001, il crée avec son épouse Claudine la Fondation pour l’Art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon et en devient le président.
De 2001 à 2013 la fondation est située au Châteu d’Arenthon à Alex, France où elle organise une trentaine d’expositions. Depuis 2013 la fondation est installée à Annecy, France où elle développe une activité de diffusion de l’art contemporain auprès du grand public.

Lire plus 
2015
2016
2017
Lauréat
2015

Anita
Molinero

Née en 1953, à Floirac
Vit et travaille à Marseille

Représentée par la Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico, Paris galeriethomasbernard.com

Anita Molinero travaille des matériaux pauvres qu’elle malmène, brûle, transperce et découpe : entre ses mains le polystyrène extrudé, le plastique moulé ou thermoformé, […] subissent toutes sortes d’avanies.[…] Son grand modèle reste Rodin. On pense aussi au sculpteur César et à ses expansions en polyuréthane, à Arman et à ses meubles brûlés. Mais aussi Jessika Stockholder pour les masses vives et à Louise Bourgeois pour son sens de la dramaturgie.

 

Elisabeth Couturier

Artist picture
1551/SANS TITRE - Maison jeux enfant SMOBY, pots d'échappements, 2007
Artist picture
Archive improbable, 2011

Philippe
De Gobert

Né en 1946, à Bruxelles
Vit et travaille à Bruxelles, Belgique

Representé par la Galerie Aline Vidal, Paris
alinevidal.com

Doubler la réalité semble être le lot de la photographie. Reproduire une réalité qui est elle-même un doublon d’une première réalité est le propos de Philippe De Gobert.[…] Au départ, donc, De Gobert construit une fiction, une illusion d’architecture, qui prend la forme d’une maquette infiniment précise, totalement exacte dans les plus infimes détails. […] C’est cet objet qui est ensuite photographié en y introduisant des éclairages qui créent la lumière ou l’ombre, la journée ou le soir, la clarté naissante de l’aube ou celle vacillante du crépuscule.

 

Laurent Busine

Marco
Godinho

Né en 1978 à Salvaterra de Magos (Portugal) - Vit et travaille au Luxemburg, Luxemburg

Representé par la Galerie Hervé Bize, Nancy
hervebize.com

Marco Godinho s’imprègne du monde qui l’entoure et, tel un voyageur aux destinées incertaines, s’ouvre à la vie qui advient et construit son parcours artistique au fur et à mesure, laissant derrière lui quelques perles inoubliables (j’y reviendrai). Le voyage et le temps – ou plutôt la durée – sont au cœur de sa démarche. À chaque fois, il adopte les matériaux (allant du dessin à la vidéo en passant par l’installation ou les objets trouvés et retravaillés) et les formes qui lui paraissent les plus adéquats pour transformer sa pensée visuelle en objet artistique.

 

Enrico Lunghi

Artist picture
In girum imus nocte et consumimur igni, 2012-2013 (Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes dévorés par le feu) Environ 1000 m de sangle en nylon, acier inoxydable découpé sur mesure, tendeur à cliquet
Artist picture
Antananarivo, Huile, acrylique et sérigraphie sur toile, 2011

Eva
Nielsen

Née en 1983 à Lilas (France).
Vit et travaille à Paris, France.

Représentée par les galeries Jousse Entreprise (Paris), Selma Feriani (Tunis/London),The Pill (Istanbul)

La peinture d’Eva est, à strictement parler, figurative ; […]. Ce réel proposé au premier regard se révèle vite de l’ordre du simulacre : des non-choses, des non-lieux, qui génère vite une perception de l’entre-deux qui nous amène à regarder, à nouveau, à chercher sur et dans le tableau où poser notre pensée. […] maniant la photographie, la sérigraphie, l’impression, le pigment, la réserve, elle accepte les aléas des techniques qu’elle associe pour la réalisation de son image sur la toile.

 

Ann Hindry

Lauréat
2016

Thomas
Tronel-Gauthier

Né à Paris en 1982,
Vit et travaille à Paris.

Representé par la galerie 22,48m2, Paris.
2248m2.com

Thomas Tronel-Gauthier convoque, par le biais d’une pratique artistique très maîtrisée, toute en finesse, le rapport, fondamental quoiqu’enfoui la plupart du temps tout au fond de notre mémoire collective, que nous entretenons avec le monde physique qui nous abrite. Formé aux disciplines plastiques comme aux arts and crafts, il capture avec une expertise d’entomologiste la temporalité des multiples et infimes incidences des phénomènes naturels qui nous entourent pour en fixer les métamorphoses éphémères sous des formes et des matières aussi diverses que plastiquement accomplies : sculptures, gravures, peintures, films. Pour ces prélèvements de l’instantané, Thomas Tronel-Gauthier pratique des moulages « sur le tas » dont les empreintes vont lui permettre ensuite de les revoir, ou peut-être, plus précisément, de les voir, les découvrir à loisir, et non plus dans l’infinitésimal moment de leur existence, pour les sélectionner et enfin, les « traiter » dans le cadre de son intention artistique.

 

Ann Hindry

Artist picture
Les Oracles - gravure sur nacre (archipel des Tuamotu, Pacifique), 2012
Artist picture
We Are Legion - photographie C-print, 2012

Clément
Cogitore

Né à Colmar en 1983,
Vit et travaille à Paris.

Representé par la galerie Eva Hober, Paris
evahober.com

[…]Clément Cogitore développe une œuvre ambitieuse qui prend ses distances avec les repères les plus démonstratifs de l’art contemporain. Des notions fondatrices comme le rapprochement de l’art et de la vie, la porosité des champs d’investigations, ou l’idée de l’artiste comme démiurge, ne constituent ni ses priorités, ni ses finalités. Artiste plasticien autant que cinéaste, il s’exprime via des vidéos, installations et photographies, mais aussi à travers des films.
Saisir ce qui nous échappe, capter ce qui nous dépasse, montrer ce qui se cache derrière nos gestes, nos élans, nos désirs, tenter de circonscrire ce qui, au-delà de notre conscience, nous relie les uns aux autres, c’est tout ce qui dessine le fil rouge du travail de Clément Cogitore.

 

Elisabeth Couturier

Mara
Fortunatovic

Née à Paris en 1987,
Vit et travaille à Paris.

Representée par la galerie Gouvennerc Ogor, Marseille
galeriego.com

D’abord, il y a le blanc. Une impression de vide ou, plus précisément, d’épure. Mais petit à petit surgissent des ombres, des lignes, des contours, des surfaces lisses ou rugueuses, réfléchissantes ou mates. Des proportions. L’œil appréhende une installation de Mara Fortunatovic comme la main, le poids, la chaleur, la consistance et les contours d’un objet complexe. Il lui faut du temps pour percevoir les nuances engendrées par l’intervention de l’artiste.

L’espace, comme régénéré, s’ouvre à l’aventure visuelle et à la découverte physique en livrant progressivement ses subdivisions et ses multiples facettes. Mara Fortunatovic pose sur le sol ou contre les parois des pièces préparées à l’avance – feuilles de papier ou en carton, volumes géométriques en bois, plaques en verre ou plexiglas, etc. – qui créent une nouvelle articulation du lieu. Parfois, elle travaille directement sur les murs – en les enduisant d’une peinture blanche d’une autre texture que celle du mur original, par exemple.

 

Enrico Lunghi

Artist picture
Rarlores silvae, (détail) - acier cintré, laque glycérophtalique, 2015
Artist picture
Mère et Fils, A2 nous 2 geste, 2012

Anne
De Gelas

Vit et travaille Bruxelles, Belgique

Paris – agent pour la diffusion presse : Neutral Grey, http://neutralgreyphoto.com/fr/project/anne-de-gelas/

Bruxelles : http://www.archetype.be/artistes/espace-artistes-contemporains-2/?alpha=d

Nous, nous attendons qu’une parole vienne, qu’une plume tombe, qu’une tache naisse devant la frayeur de la mort advenue et de la vie à poursuivre. Anne de Gelas n’est pas mieux ou plus expérimentée que quiconque dans ce genre de situation mais elle les visualise, les rend publiques dans des carnets de travail ; un travail ardu et quotidien, opiniâtre, constant qui rend compte avec une acuité rare des instants longuement égrenés. C’est là que ses images, ses comptes rendus prennent figure universelle, dans ce qu’elles sont singulièrement intimes.

« Je me suis toujours demandé comment les gens faisaient pour rester en vie, qu’est-ce qui les poussaient à cet instinct de survie alors que souvent l’abandon semblerait la solution la plus raisonnable. Nous sommes parfois tellement fatigués, pourtant nous luttons pour rester en vie et nous craignons si fort la mort.  Peut-être que le sujet principal se situe dans cette ambiguïté de la survie du désir. »

Laurent Busine

Lauréat
2017

Lise
Duclaux

Née en 1970, à Bron, France
Vit et travaille à Bruxelles, Belgique

Ce serait peu dire – ce serait mal dire – que Lise Duclaux s’intéresse aux plantes. Elle s’intéresse au vivant, à tout ce qui concerne la vie qui grouille et ne connaît pas de limites ; aux terrains de jeux, aux enfants qui vont à l’école, à nous qui vivons tant bien que mal en compagnie des plantes qui poussent entre les pavés. Elle se soucie autant de leur vie propre que de leur devenir lorsqu’elle propose des « boutures à recueillir » et se préoccupe autant de leur croissance que du nom qu’on leur donne familièrement. […]

Laurent Busine

Artist picture
Zone de fauchage tardif - oeuvre évolutive d'une durée minimum de trois ans, Mac’s – Grand-Hornu, BE Protocole-convention avec condition d’activation de l’oeuvre - Ensemencement de 84 variétés de fleurs annuelles, bisannuelles et vivaces 800 m2 (2 x 400 m2), 2006-2008
Artist picture
I Love You but I’ve Chosen Darkness - table de consommation de drogues dures en inox. chaînes dorées tissées à la main. 2011,collection Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean - Mudam, Luxembourg

Stéphanie Rollin
David Brognon

Stéphanie Rollin née en 1980, à Luxembourg - David Brognon né en 1978, à Messancy, Belgique - vivent et travaillent à Paris et à Luxembourg

représentés par la galerie Albert Baronian, Bruxelles

Ancrées dans le réel – avec ses drames, ses brutalités, ses injustices et sa finitude – les œuvres de Stéphanie Rollin et David Brognon parviennent toujours à en faire surgir une poésie tendre et affectueuse, avec une place pour l’espoir aussi. Le duo aborde chaque personne et chaque situation comme un cas unique et en capte un moment existentiel qu’il offre en partage au regard du spectateur, en lui ouvrant ainsi l’accès à des univers singuliers ou des destinées communes […].

Enrico Lunghi

Rebecca
Digne

Née en 1982, à Marseille
Vit et travaille à Paris

représentée par la galerie Escougnou-Cetraro, Paris

Les très courts films de Rebecca Digne, deux minutes trente, rarement plus, restituent des actions simples auréolées d’un parfum de mystère. Tournages en 8 ou 16 millimètres, scénarii énigmatiques, éclairage envoutant, prises de vue en temps réel, bruitages ciselés et diffusion en boucle, confèrent à ses œuvres une dimension intemporelle propre à la peinture. Ses réalisations qui, le plus souvent, mettent en scène des hommes et des femmes ordinaires, les montrent réalisant des gestes immémoriaux. Autant de poèmes visuels qui nous invitent, au passage, à méditer sur la condition humaine dans sa plus humble expression.[…]

Elisabeth Couturier

Artist picture
Climats - vidéo, 4mn 30, 2014
Artist picture
Regulus - papier calque traité, nylon, platre, coquillage, lumière et son « enregistrement de la planète jupiter », 2014

Charles
Le Hyaric

Né en 1987, à Paris
Vit et travaille à Paris, France

représenté par la galerie Papillon, Paris

Pénétrer dans l’art polymorphe de Charles Le Hyaric, qu’il s’agisse d’une installation monumentale, d’une petite sculpture, d’un assemblage, d’un tableau ou d’un dessin, revient à expérimenter d’emblée une sourde mais impérative convocation au monde. La multiplicité des éléments, naturels, industriels, organiques et la variété de leurs alliages par l’artiste, ancrent ceux-ci dans la sphère physique tout en réinstallant la matière dans le champ de la pensée. […]

Ann Hindry